Vente aux enchère de Marianne Coq : une jungle parfois risquée

Les achats entre particuliers sont aussi envisageables ! C’est là le moyen de faire les meilleures affaires, mais aussi de risquer les plus grosses arnaques. Sachez que certains sites d’enchères, parmi les plus connus, présentent des pièces de 20 francs en or. Pour votre achat, il faudra donc faire preuve d’une grande prudence. Même si des visuels des Marianne Coq proposées sont disponibles, ces derniers peuvent être totalement faux. Dans le cas où vous vous décideriez pour ce processus, prenez soin de compléter votre approche avec les livres de cotation et notamment de regarder le tirage des monnaies. En ligne, vous trouverez des centaines, voir des milliers de pièces en or de 20 francs en vente. Vous serez alors le seul juge et le seul responsable en cas de litige. D’ailleurs, la démarche est la même si vous décidez de faire confiance à un numismate ou un collectionneur particulier. Si l’on ne parle pas de marché noir, on touche là du bout du doigt un circuit assez parallèle qui échappe parfois à la législation. A vous de voir si vous vous sentez l’âme d’un aventurier pour votre pièce de 20 francs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *